Header

Lutte contre la misère

Les inégalités et les injustices, le manque d’humanité et de solidarité continuent de choquer les jeunes. Comment agir ? Ils ont enquêté sur l’exploitation des travailleurs et travailleurs dans les pays du Sud et le Fair Trade, les sans-abris et la politique migratoire de l’Union européenne, devenue plus restrictive à cause du risque terroriste.

 

L’esclavage moderne, c’est les conditions de vie inhumaines que subissent bien des salariés dans les pays dit « en voie de développement ».

les jeunes du Collège Kennedy de Mulhouse ont enquêté sur ce sujet qui les touche particulièrement. D’abord en se renseignant dans les magasins des grandes marques auprès des vendeuses. Surprise : l’information sur l’origine des produit est difficile à obtenir. Comment alors d’exercer son rôle de « consommateur éclairé » ?

Olivier a ensuite réalisé un micro trottoir auprès des clients d’une grande marque de mode à petit prix : que savent et que pensent les consommateurs des conditions de travail dans les pays du sud ?

Beaucoup sont conscients mais se sentent impuissants. L’Union européenne et le Parlement peuvent-ils agir ? Elvira de la Merian-Schule de Freiburg a interviewé à ce sujet l’eurodéputé Helmut Scholz sur l’exploitation des travailleurs et des travailleuses dans la production agricole.

 

La politique migratoire de l’Union européenne est très discutée actuellement. Enquête en France et en Allemagne sur le droit d’asile et les réformes en cours au niveau européen.

Nathalie Griesbeck, députée européenne, a bien voulu répondre aux questions de Teodor sur le rôle du Parlement européen dans la définition de la politique migratoire commune.

Mathieu a interviewé Gérard Moine, responsable de l’Association d’Aide aux Demandeurs d’Asile de Mulhouse.

Il a également réalisé un reportage à Freiburg lors d »une manifestation de solidarité aux migrants et au maire de Riace (Italie) démis de ses fonctions à cause da sa politique en faveur des migrants.

Luiza a interrogé un couple de Kosovar sur les raisons de leur venue en France.

Luiza, elle-même kosovare, répond à Jérôme sur son parcours et la place du Kosovo en Europe.

 

1