À propos

Radio Grenzenlos a enregistré ses six émissions

EDUCATION Jeunes de Mulhouse et Freiburg in Breisgau

Quarante-et-un collégiens et lycéens ont rempli la mission de Radio Grenzenlos : enquêter en français et en allemand de part et d’autre du Rhin et interpellé des députés européens au Parlement de Strasbourg.

(article de Karine Dautrel paru dans les DNA le 18 juin 2019)

La sixième et dernière émission bilingue de Radio Grenzenlos a été diffusée en direct le mercredi 22 mai 2019. Plus de cinq heures de programmes sont depuis disponibles en ligne. « C’est quelque chose de difficile à produire, une émission en direct. Les élèves ont réussi, ils se sont très bien débrouillés», souligne Vincent Goulet, coordinateur de Radio Grenzenlos / Radio Sans Frontières, diffusée depuis Radio MNE à Mulhouse. Il a collaboré tout au long de l’année scolaire avec deux collègues de Radio Dreyeckland de Freiburg, qui émettait également : Mathieu Cuisnier et Pia Masurczak.

Les marches pour le climat, l’égalité homme-femme…

L’expérience était nouvelle. Le projet a été co-financé par l’Union européenne (Interreg Rhin supérieur) et plusieurs collectivités locales à hauteur de 64 000€. Une classe de première bilingue du lycée Montaigne de Mulhouse s’est lancée la première dans l’aventure en novembre et décembre derniers, enregistrant les deux premières émissions au Parlement européen de Strasbourg. Des élèves de 3e du collège Kennedy et du collège François Villon ont ensuite suivi le mouvement. Ils se sont beaucoup déplacés, finalement, en groupes, au gré de leurs enquêtes de par et d’autre du Rhin, le micro à la main. Ils ont suivi par exemple les manifestations des jeunes pour le climat, la façon de lutter contre l’exploitation et soutenir le fair trade (le commerce équitable), la protection de l’environnement dans le Rhin supérieur, l’égalité femme- homme, la légalisation du cannabis, le harcèlement sexuel…

« Le site www.radio-grenzenlos.eu se veut être un outil pédagogique de proximité pour les classes d’allemand en France et de français en Allemagne. Avec des thématiques locales, régionales et européennes qui intéressent les jeunes, traités par les jeunes du Rhin supérieur. »

« Les jeunes ne connaissent pas la radio »

La particularité du projet : chaque rencontre était organisée avec des camarades allemands d’établissements situés dans la région de Freiburg in Breisgau. Les classes ont participé au préalable à des ateliers dans leurs collèges ou leurs lycées pour s’initier au matériel du reporter radio et à quelques notions de journalisme. «Il y a eu au moins deux rencontres avants l’émission ».

Vincent Goulet est sociologue des médias, il a été journaliste. Il a une préférence pour la radio. « C’est un média souple, assez rapidement il y a un résultat. C’est vrai, les jeunes ne connaissent pas la radio, ce n’est pas YouTube. Mais une fois qu’ils s’y mettent, ils sont bien accrochés. »

« Tout ce qui fait qu’une émission est vivante »

Les eurodéputés se sont montrés plutôt conciliants et une quinzaine d’entre eux ont accepté les entretiens, les sons avant l’émission ou les directs, tantôt en français, tantôt en allemand. « Quelque part on a été traité comme France Inter. » Des micro-trottoirs ont été réalisés dans les différentes villes. Trois thèmes principaux étaient abordés une fois par mois, entrecoupés de musiques choisies par les élèves. Chaque mercredi de session parlementaire, Radio Grenzenlos louait pendant deux heures l’un des studios radio situés près de l’hémicycle, la « VoxBox ». Un technicien payé par le Parlement européen s’est occupé de la prise de son. « Les enregistrements se sont déroulés dans des conditions professionnelles. Chacun avait un rôle différent ; chacun pouvait contribuer en fonction de ses capacités. On a écrit les lancements et les désannonces, les transitions… tout ce qui fait qu’une émission est vivante. » Pour des raisons de calendrier, le dernier enregistrement a été réalisé dans les locaux de Radio MNE à Motoco Mulhouse avec un logiciel de montage dédié. Les émissions de Radio Grenzenlos devraient reprendre en principe à la rentrée, sous une forme un peu différente. D’autres établissements seront sans doute sollicités. Vincent Goulet laissera sa place à Bernadette Nguyen. Pour lui, cette expérience représente « une ouverture sur le mon- de politique, elle permet de savoir qui est responsable de quoi, sur l’interculturel aussi. L’allemand, cela sert à autre chose que d’aller faire les courses ou d’avoir de bonnes notes au bac. Si on multiplie ce type de micro-projets, d’échanges, cela devient un moyen de communication, un médium. »

Karine DAUTEL

Les six émissions bilingues produites sont disponibles en streaming et en podcast sur le site web : www.radio-grenzenlos.eu

L’émission n°4 avec Ewin (collège Villon) et Valentin (Gymnasium de Waldkirch) en interview avec le député européen Bernd Lange. Photo Christian Reinhold Landesmedienzentrum BW

 

L’émission n°1 avec Luiza (lycée Montaigne) en premier plan et Anna (Gymnasium d’Emmendingen). Photo Christian Reinhold

 

Des conditions réelles d’enregistrement dans la « Vox Box », le studio radio à proximité de l’hémicycle du Parlement européen. Photo Christian Reinhold

 

Webdesign : Adil Sabry + Polypod + Mathieu Monfourny