Bartek était un ange

Notre cher, tendre et merveilleux ami Bartek, Bartosz Orent-Niedzielski, a disparu. Il est décédé le 16 décembre 2018, cinq jours après l’attentat meurtrier de Strasbourg.

Bartek était un ange, Bartek est un ange. Il représente la diversité des cultures et des religions, pour la paix, pour l’humanisme. On dit souvent aussi que Bartek était le monde à lui seul. Professeur de yiddish et défenseur des palestiniens, danseur traditionnel et journaliste européen, réparateur de vélos et amoureux de bandes dessinées, polonais et français, hétéro et homo, guide et barman, historien et fêtard : il représente aussi nos paradoxes et nos incohérences. Comme le monde qu’il a connu.

Bartek était Strasbourg, Bartek était l’U.E., Bartek était le monde. Et même si notre monde s’écroule, nous continuerons avec ferveur, sans haine, à revendiquer, à défendre et à relayer les causes qu’il défendait – en dormant le moins possible, comme lui !

Nous avons réalisé une émission de radio aux couleurs de Bartek, chroniqueur et bien plus de l’émission Wunderparlement sur Radio MNE, en direct du Parlement Européen de Strasbourg le 16 janvier 2019. Antonio Tajani, le président du parlement européen, a proposé de donner le nom de Bartosz Orent-Niedzielski et du jeune journaliste italien Antonio Megalizzi au studio radio du parlement. Une cérémonie d’hommage à Bartek aura lieu à Strasbourg au Lieu d’Europe le 26 janvier de 15h à 21h, une journée pour les victimes de l’attentat se déroulera le 9 février 2019.

Radio MNE, L’Alterpresse68, Radio Rhino, Radio Campus France & Europhonica

Webdesign : Adil Sabry + Polypod + Mathieu Monfourny