À propos

WNE : la radio qui surfe

Article paru dans le Journal L’Alsace le 26 février 2002

Faute de place sur la bande FM, la radio WNE s’est installée sur Internet. Cette semaine, elle émet en direct du café Montaigne.

DEPUIS hier après-midi, les émissions de WNE se font en direct du café Montaigne à Mulhouse. La radio, qui ne diffuse que sur internet, a en effet installé son studio au coeur du bistrot. Micros, casques, platines et tables de mixage — comme dans un vrai studio radio — s’empilent sur l’estrade, à côté des tours informatiques nécessaires à la diffusion « on line ». Aux manettes, Karim, Dyotte et Nicolas, les trois permanents de l’Espace culture multimédia (labellisé par le ministère de la Culture) installé dans les locaux du Noumatrouff, se relaient pour assurer le volet technique. « Le son fabriqué ici est envoyé au Noumatrouff qui le met sur son serveur. C’est à ce serveur que les auditeurs se connectent pour écouter WNE », explique Karim. Nicolas a élaboré une grille de programmation pour la semaine. Les multiples collaborateurs de WNE, qu’ils soient Mulhousiens, viennent de Nancy, Belfort, Colmar ou Strasbourg, se relaient à l’antenne. Les émissions en direct débutent quotidiennement à 14 h, les plus tardives débutant à 22 h 30.

Le micro se met à table

Au programme : de la musique, des interviews — Calvin Russel aujourd’hui à 18 h, Bénabar samedi 2 à 18 h, tous deux à l’occasion de leurs concerts au Noumatrouff – plus des infos et, du moins c’est ce qu’espèrent les animateurs (et on fait confiance aux clients du Montaigne pour leur donner satisfaction) des interventions du public, autrement dit « De l’interactivité, du vrai direct avec les gens présents dans le bar et qui ont envie de participer ». Une table avec micro a été prévue pour les interventions spontanées. Une expérience inédite — micro ouvert à tous et diffusion en direct — dans laquelle les radios de la bande FM ne s’aventurent plus guère aujourd’hui. « C’est clair, reconnaissent les instigateurs de WNE, on avait avant tout envie de proposer autre chose que ce qui passe sur la bande FM. D’autres musiques, d’autres propos que ceux, cadrés, qu’on entend généralement à la radio ». Un exemple : « WNE a diffusé les débats et conférences de Porto Alegre lors du dernier sommet antimondialisation ». Le peu d’intérêt pour la FM n’empêche pas les partenariats : par le passé, WNE s’est en effet associée aux radios RDL à Colmar et ECN à Mulhouse, en leur proposant de la diffusion de concert avec un son dolby stéréo et surround (comme au cinéma). La technique ouvrant de nouvelles perspectives (lire ci-contre), l’objectif de la radio Hiéro est de « Multiplier les résidences, diffuser de la musique mais aussi des infos utiles, bref, proposer un canal de diffusion différent ». Pour le moment, WNE fonctionne grâce aux fonds alloués aux espaces culture multimédia. « Une association est en cours de constitution. Ce qui permettra de créer un emploi aidé et de chercher de nouveaux financements », annonce Karim.
Retour rapide

Lancée sur les possibilités ouvertes par la technique de diffusion directe sur internet — une idée un peu folle il n’y a pas si longtemps — WNE, pour Warum Net Experience, a commencé par retransmettre occasionnellement les concerts live du Noumatrouff. Avec la labellisation en « Espace culture multimédia » du studio de bidouillage installé au Noumatrouff, la radio se lance en septembre 2000 dans une semaine de programmation 24 heures sur 24. Ça marche ! La technique au point, tout, ou presque, est désormais permis. Familier de la radio, Nicolas, animateur et interviewer attitré des stars pendant Bêtes de scène, rejoint l’équipe. Les associations membres de la fédération Hiéro s’y intéressent également. Aujourd’hui, WNE produit 20 à 30 heures d’émission par semaine et réunit plus d’une soixantaine de collaborateurs réguliers. Au programme : musiques actuelles, du reggae à l’électro, places à gagner, bons plans et infos utiles, etc. Avec les « résidences », une étape supplémentaire — mais logique — est franchie. Puisqu’on peut diffuser de chez soi, on peut aussi le faire d’ailleurs. Régulièrement, des Messins ou des dj’s de Nancy animent un créneau de chez eux, envoyant le son au Noumatrouff qui, lui, le retransmet. Pour cette semaine, c’est la radio qui s’est déplacée. Les animateurs de WNE espèrent aujourd’hui multiplier ce type de résidences, en s’installant dans les autres salles estampillées Scènes de musiques actuelles (Smac) pour diffuser les concerts, mais aussi en resserrant les liens avec les autres espaces culture multimédia pour développer le volet création.

ÉCOUTER Sur place au Café Montaigne, 36 rue de la Meurthe à Mulhouse, ou sur internet à l’adresse suivante : www.fede-hiéro.com/warum

Anne Schurrer

wne-260202.jpg

Après la diffusion de concerts en direct du Noumatrouff, WNE, la radio Hiéro, se lance dans l’aventure des « résidences ». Elle diffuse en direct du café Montaigne jusqu’à dimanche.

Photo Darek Szuster

, , ,

Webdesign : Adil Sabry + Polypod + Mathieu Monfourny