À propos

Musiques d'aujourd'hui en Haute-Saône

Article paru dans le Journal Le Pays le 13 septembre 2001

A Pont-sur-l’Ognon aux domaines des Tuileries, samedi 6 octobre, se tiendra un forum-concert intitulé « L’appel d’airs », pour une mobilisation pour la musique actuelle dans le département.

Depuis maintenant plus de trois mois, Jean-Luc Wertenschlag et Harty Kremer (fédération Hiéro Mulhouse) rencontrent les musiciens, les acteurs associatifs et institutionnels dans le cadre d’une étude sur les musique actuelles en Haute-Saône. Professionnels des musiques amplifiées, ils ont créé et gèrent le Noumatrouff à Mulhouse et ont été mandatés pour leur expérience concrète afin d’évaluer localement ce secteur culturel spécifique. Ils remettront officiellement leur évaluation et recommandations lors du forum du 6 octobre 2001. Cette étude qui se veut délibérément proche du terrain, fera l’objet d’une publication qui mettra en valeur les atouts mais aussi ce qui, selon eux, devrait être amélioré pour envisager une véritable professionnalisation de ces nouvelles pratiques. Tout au long de leurs investigations, ils se sont attachés à se faire rencontrer les différents acteurs pour que puisse éclore dans un avenir proche une dynamique qui puisse répondre à une demande certes existante, mais aujourd’hui encore beaucoup trop dispersée. Le forum du 6 octobre comportera également une partie musicale et festive, organisée par un collectif d’associations locales et permettra de valoriser le savoir-faire des associations ancrées dans le paysage des musiques d’aujourd’hui du département. Cette initiative inédite tentera aussi de marquer les esprits sur la nécessité impérieuse de mutualiser les moyens, tant humains que matériels. Selon le résultat de cette journée, le taux de fréquentation, l’ambiance et l’impression générale qui en découlera, chacun pourra rapidement imaginer le futur d’un véritable collectif. Lors du débat auquel assisteront représentants de l’Etat et des collectivités locales, artistes et associations, on abordera sous la houlette d’un modérateur la question de l’utilité ou non d’un lieu de diffusion pour ces nouvelles pratiques culturelles. Besoins réels, rêves ou utopies, avantages et inconvéniens, intérêt pour le développement culturel et l’image du département, le modérateur favorisera un dialogue ouvert, responsable et constructif entre les différents protagonistes. Une occasion est donnée ainsi de confronter les idées de ceux qui souhaitent avec les impératifs de ceux qui décident, pour la musique en Haute-Saône, à Pont-sur-l’Ognon, le 6 octobre prochain, aux domaines des Tuileries, dès 16 h jusqu’en soirée.

,

Webdesign : Adil Sabry + Polypod + Mathieu Monfourny