ATELIER AU COLLÈGE DE BOURTZWILLER : Quand les élèves rendent hommage aux libérateurs

2e prix pour l’émission réalisée au collège de Bourtzwiller à Mulhouse avec le soutien de Radio MNE ! A écouter ICI.
Article tiré de L’Alsace, Nicolas Pinot, 25/5/2018
Photo DNA/Nicolas Pinot

La cérémonie départementale de remise des prix du 57e concours national de la Résistance et de la déportation a permis de distinguer quelques-uns des 781 collégiens et lycéens ayant planché autour du thème « S’engager pour libérer la France ».

« Il m’a été rapporté que des travaux exemplaires, aussi bien individuels que collectifs, ont été produits » , se félicitait Daniel Merignargues, sous-préfet de Thann-Guebwiller, lors de la cérémonie de remise des prix du concours national de la Résistance et de la déportation. La cérémonie à la préfecture de Colmar était orchestrée par Jean Scherr, directeur de l’Office national des anciens combattants (Onac), en présence de Myriam Dechanet, présidente du jury du concours, mais aussi de Bernard Gerber représentant le conseil régional, de l’adjointe au maire Cécile Siffert ainsi que de représentants de la gendarmerie et des autorités militaires, de l’inspection académique du Haut-Rhin, de professeurs et de parents.

Treize jurys de deux personnes ont corrigé les travaux, devoirs collectifs ou copies individuelles des 781 collégiens et lycéens issus d’établissements de tout le Haut-Rhin. Assez vaste, le thème du concours, « S’engager pour libérer la France », a notamment amené les lauréats à évoquer la Résistance intérieure à travers les sabotages, les maquis, l’aide aux prisonniers de guerre, la presse clandestine ou la collecte de renseignements, mais aussi l’engagement des soldats ayant rejoint les rangs de la France libre à travers l’étude de documents d’époques et de témoignages. « Mises bout à bout, toutes ces initiatives ont représenté une véritable lame de fond venant ébranler sans répit l’ennemi nazi » , a rappelé le sous-préfet.

Le concours national de la Résistance et de la déportation amène ainsi les jeunes générations à s’interroger sur erreurs commises par le passé et à comprendre la nécessité de ne pas les reproduire. « Il contribue à ce devoir qui est le nôtre d’assurer une veille constante afin de préserver notre cadre de vie empreint de bien-être et de paix. Nous savons que les menaces extrémistes existent, le concours représente une des méthodes pédagogiques les plus efficaces en vue d’éloigner durablement ces spectres de notre quotidien. »

Extrait du palmarès : Travaux collectifs (collèges) : 1. J. Laube, A. Lepetz, A. Peche et M. Schwab (collège Victor-Hugo de Colmar) ; 2. A. Chekireb, E. Dalipi, R. Diabira, L. Hammou, S. A. Hemaidi, S. Khenifar, L. Moumen, Y. Najih, E. Neziraj, A. Owiken, S. Rahimi et K. Tag (collège de Bourtzwiller) ; 3. P. Biehler et N. Niang (collège Victor-Hugo de Colmar).

 

Webdesign : Adil Sabry + Polypod + Mathieu Monfourny