CRÉATIONS DANS LA CHAUSSETTE DE LA VITRINE

BOUTIQUE ASSOCIATIVE
Créations dans la chaussette de la Vitrine

Boutique associative et anticonformiste proposant, toute l’année, une large gamme de produits « fabriqués main 100 % Alsace », La Vitrine n’oublie pas la période de Noël.

(Article de Pierre-Marie Gallais paru le 12 décembre 2017 dans le quotidien L’Alsace • www.lalsace.fr)

Au milieu des articles de la Vitrine, sa jeune responsable, Laura tient une chaussette de Noël qui contient trois créations surprises. Photo DNA/P.-M.G.

« Léchez-vous tenter par la boutique des créateurs et créatures d’ici. » Ce slogan de La Vitrine, boutique associative, donne le ton. Ses objets détournés, s’ils ne constituent pas l’essentiel de son fonds de commerce, sont suffisamment coquins, avec ce qu’il faut de provocation, pour retenir l’attention des piétons de l’avenue Kennedy à Mulhouse – pour peu qu’ils n’aient pas les yeux fixés en permanence sur leurs chaussures.

Vêtements, peintures, bijoux et accessoires, livres, disques (vinyles et CD), fanzines, jeux, mobilier, décoration et toute une sélection d’objets originaux pour enfants ou plus grands : tout au long de l’année, La Vitrine sollicite et accueille dans sa boutique une quarantaine de créateurs alsaciens qui trouvent ainsi à y commercialiser « des objets uniques, originaux et de qualité ».

Toute l’année, certes, et à la Noël ? La fête de la Nativité et son cortège de cadeaux ne sont pas oubliés. Parmi ceux-ci, la chaussette de Noël n’est surtout pas à négliger. Non pas en raison de son pouvoir réchauffant – ça pince pas mal dehors actuellement -, mais de son contenu.

« On a conçu ce packaging avec la complicité des créateurs, explique Laura Chargelègue. Nous proposons trois types de chaussettes. Il y a deux grandes chaussettes, une pour les hommes et une pour les femmes, et une petite pour les enfants. Chaque chaussette est vendue 20 €, ce qui peut paraître cher, mais qui ne l’est pas vraiment si l’on songe que chaque exemplaire contient trois créations surprises. C’est l’équipe de La Vitrine qui a cousu main les chaussettes. »

On n’a pas demandé à la jeune responsable du magasin de quelles créations il s’agissait, de toute façon, elle n’aurait rien dévoilé. Avec raison : le plaisir de découvrir ces objets revient aux chalands qui auront la (bonne) idée de pousser la porte de ce joli magasin dont la surface relativement réduite – environ 50 m² – est intelligemment et artistiquement mise en valeur.

Webdesign : Adil Sabry + Polypod + Mathieu Monfourny