UNE « UTOPIE CONCRÈTE »

Économie sociale et solidaire – Un forum international à Marrakech, les 22, 23 et 24 mai

Pour la première fois, les acteurs de l’économie sociale et solidaire en Alsace et plus spécialement à Mulhouse organisent à Marrakech fin mai un forum international sur le thème : “Engagement, citoyenneté et développement : comment former à l’économie sociale et solidaire ?” L’occasion aussi pour les étudiants du Master mulhousien de passer de l’université au terrain.

(article de Michèle Marchetti paru dans les DNA le 12 mai 2017 • www.dna.fr)

« Un forum, comme un lieu nouveau, nécessaire pour y implanter des échanges, un espace d’ouverture et de rencontre », c’est ainsi que Josiane Stoessel-Ritz, vice-présidente aux relations internationales de l’UHA, définit ces trois jours qui attendent fin mai au Maroc, les acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS).

Nombreux intervenants

S’y retrouveront notamment des personnes issues des sociétés civiles, des institutionnels et des universités, du Nord et du Sud, pour « créer les conditions d’accessibilité aux ressources de développement territorial, durable et solidaire, tout en soutenant la professionnalisation de l’ESS ».

Quelque 70 témoignages seront apportés lors de 110 à 120 communications scientifiques annoncées, avec 120 chercheurs et une cinquantaine de doctorants, dont l’économiste canadienne Marguerite Mendell, le chercheur Jean-Louis Laville et l’expert Abdeljalil Cherkaoui ; et des tables-rondes sur une trentaine de séquences, seront proposés aux plus de 250 personnes inscrites au forum, qui viendront de plus de 20 pays différents.

Un forum qui permettra que témoignent les bénévoles des associations, salariés de coopératives, adhérents à des mutuelles, tous investis dans la construction des voies pour un développement solidaire et durable.

Ils pourront expliquer quel est leur rôle dans leur organisation et comment elle se porte ; quelles sont les difficultés et les réussites qu’ils ont connues ; comment ils ont intégré la structure et ont été formés pour occuper leur place actuelle.

Ce forum est né de la coopération des deux universités mulhousienne et marocaine. Côté mulhousien, il s’agit du Master Ingénierie de projets en économie sociale et solidaire de l’UHA Fonderie « qui a vocation d’accompagner l’émergence et la faisabilité de projets ayant dimension d’utopie concrète », souligne Josiane Stoessel-Ritz, également directrice dudit Master. Créé en 2005 et reconnu par les Universités de Mulhouse et Strasbourg, il accueille chaque année quelque 50 étudiants et encore 25 à Marrakech depuis deux ans, sans parler des parcours avec les travailleurs sociaux.

La réalité du terrain

Il propose les outils théoriques et pratiques pour répondre aux problématiques de la cohésion sociale et du développement durable, en apprenant aux étudiants à participer à l’engagement de projets d’innovation sociale et de développement local qui participent à la promotion et au respect des valeurs humaines.

Ce forum, s’il s’adresse à tous, cible les jeunes en les confortant dans leurs engagements, et en leur faisant prendre conscience si ce n’est pas encore le cas, des enjeux de l’ESS. Ainsi, 22 étudiants du Master de l’UHA de Mulhouse pourront se confronter à la réalité du terrain en prenant une part active à l’organisation de ce forum, en relation avec les étudiants du Master marocain. La radio MNE de Mulhouse diffusera également l’événement, en lien avec les médias du Maghreb, pour une communication transversale destinée à sensibiliser un large public. Enfin, des compte-rendus très précis de ces travaux seront réalisés par les universitaires.

Pierre Roth, ancien délégué de la chambre régionale de l’Économie Sociale et Solidaire d’Alsace, explique que « l’ESS est une économie de marché qui fait entrer la démocratie dans son fonctionnement, dans sa gouvernance, qui place la personne au centre de l’entreprise. Le problème est que pour l’instant, l’ESS est trop souvent ramenée à sa petite part, pour les pauvres, le handicap… Il faut savoir que l’ESS représente 70 000 salariés, soit 11 % des salariés alsaciens, ce qui est dans la moyenne nationale ».

Dépasser les clivages

Nicole d’Angelo de l’association Sahel Vert basée à Wittenheim qui y participera, assure que « l’ESS est encore dans la nouveauté. On ne sait pas encore vraiment où on va ; c’est pourquoi il faut se rencontrer ». Le partage d’expériences sera en effet bénéfique à tous. Avec un budget de 100 000 € financés par des collectivités marocaines, institutions, associations et entreprises partenaires, ce forum a donc aussi pour but de créer un espace de rencontres inédites permettant de décloisonner, de dépasser les oppositions clivantes qui peuvent encore exister, notamment entre le Nord et le Sud et vice-versa. Un colloque pour interroger sur les pratiques et les pédagogies ; transmettre des connaissances pour que le Sud puisse se développer et pour que ses habitants puissent y rester.

Renseignements : forumess.com / contact@forumess.com

Webdesign : Adil Sabry + Polypod + Mathieu Monfourny