La communication aussi peut être sociale et solidaire

À l’initiative de l’association Old School, une agence de communication sociale et solidaire s’est créée à Mulhouse. Elle rassemble une palette de talents (graphistes, rédacteurs, photographes…) et s’adresse à un public qui n’a habituellement pas recours à ce genre de service.

D’un côté, des graphistes, rédacteurs, web-designers, photographes, vidéastes… Des gens capables de concocter un dossier de presse, un site web, des affiches ou des flyers dignes de ce nom, voire de monter un événement de A à Z.

De l’autre, un public – associations ou organismes entrant dans le champ de l’économie sociale et solidaire – qui communique peu, pas du tout ou mal. Et qui n’a habituellement pas recours à des agences de communication classiques. « Soit parce qu’il n’en a pas les moyens, soit parce qu’il est trop éloigné de ce monde-là » , résume Vanessa Viera.

Membre de l’association mulhousienne Old School (qui gère, entre autres, la Vitrine, boutique de créateurs locaux ou encore radio MNE), Vanessa a coordonné ce projet innovant, qui vise à mettre en contact les « talents » et ceux qui ont besoin d’eux pour mieux communiquer. Ainsi est née L’Agence de communication sociale et solidaire (un nom qui a le mérite de la clarté !), une agence de com’ pas comme les autres, associative et sans but lucratif. « Les prestations sont accessibles ou peuvent se faire sous forme d’échanges de services » , précise la coordinatrice.

Avec le soutien du Fonds social européen

À l’origine de cette agence, on trouve un projet soutenu par le FSE (Fonds social européen) à hauteur de 17 000 € et pour lequel ont été définis « un profil de prestataires et un profil de projets à soutenir » , explique Vanessa Viera. Parmi ces derniers, au nombre d’une dizaine, citons le Studio du loup (un studio mulhousien d’enregistrement) pour qui les talents de l’agence ont constitué un dossier de presse ; la marque de vêtements Paccidi, créée par un jeune Nigérian de Bourtzwiller ; ou encore l’AS Coteaux handball… Autant de structures qui n’auraient jamais eu les moyens de s’offrir les services d’une agence de communication. Grâce au FSE, elles ont bénéficié de celle créée par Old School.

Mais, lancé en octobre dernier, le projet s’est terminé officiellement le 30 juin. Et désormais, l’Agence de communication sociale et solidaire doit voler de ses propres ailes. Et donc se faire connaître.

Pour cela, elle avait rassemblé, le 27 juin dernier, les talents qui la compose et invité des associations et des institutionnels du secteur, tout cela dans une salle située au premier étage du restaurant Ô Hot Pot, avenue Kennedy, à Mulhouse, à deux pas de La Vitrine. Un lieu qui n’a pas été choisi au hasard, car il s’inscrit dans les services proposés par l’agence. « C’est une salle pour l’instant inoccupée, mais qui peut accueillir des événements » , explique Sylvain Freyburger, rédacteur indépendant, que l’on connaît bien à L’Alsace pour faire souvent appel à sa (bonne) plume. Membre de l’Agence, il a rédigé un petit texte de présentation pour cette salle. « Histoire que les gens sachent qu’elle existe et que sa location n’est pas très chère. »

Une vitrine pour les talents

Pour les personnes comme Sylvain, l’Agence de com’ façon Old School est un moyen de se faire connaître, notamment grâce à la vitrine offerte par son site internet. « C’est un autre but de l’agence : nous accompagnons des gens qui se trouvent dans des situations à risque ou qui sont en insertion professionnelle » , ajoute Vanessa Viera. Mais chacun, au sein de l’Agence, demeure libre et indépendant. « Et ceux qui ont bénéficié des services de l’Agence peuvent aussi devenir des prestataires. »

La toute première réalisation de l’Agence a été celle d’un petit journal sur le Marché des créateurs, premier du nom, qui s’est tenu mi-juin sur la place Franklin. Et, parmi les projets en cours, figure la création de nouvelles cartes de fidélité pour les clients du restaurant solidaire La table de la Fonderie. « Il s’agit de changer de stratégie de communication pour coller au projet de La table », explique Vanessa Viera. Et faire des cartes que les clients bénéficiant du tarif « solidaire » n’aient plus honte de dégainer… La com’ sociale et solidaire, c’est ça !

SE RENSEIGNER

L’Agence de communication sociale et solidaire, 53, avenue Kennedy à Mulhouse. Tél. : 03.89.33.11.11. Mail : info@old-school.fr. Site internet : http:// lagence.old-school.fr

Hélène Poizat

Légende photo : Une partie des talents de l’agence sociale et solidaire, avec Jean-luc Wertenschlag (4e en partant de la gauche) et Vanessa Viera (1ère à gauche) de l’association Old School . Photo Darek Szuster

(article paru dans le quotidien régional L’Alsace le 08/07/2013 • www.lalsace.fr)